Qui êtes-vous ?

Ma photo
Fréjus, Var, France
Je suis un curieux de naissance, un autodidacte. J'aime découvrir et pourquoi pas faire découvrir la photo, l'histoire, la science, la technique et surtout tous les ARTS. Si les sujets vous intéressent merci de me laisser un petit commentaire.Je peux faire des erreurs aussi il est évident que les critiques sont les bienvenues.

jeudi 15 mars 2012

L'art de la copie

Toute sa vie Degas se réfère aux oeuvre du musée du Louvre : "Il faut copier et recopier les maîtres, et ce n'est qu'après avoir donner toutes les preuves d'un bon copiste qu'il pourra raisonnablement vous être permis de faire un radis d'après nature"

L'enlèvement des Sabines par Nicolas Poussin

Sa copie de Poussin se présente comme une véritable analyse du tableau, à la fois rigoureuse dans sa construction et audacieusement  interprétée dans sa gamme colorée


Au début de sa carrière Matisse se montre un copiste assidu des tableaux du Louvre, "par culture d'esprit" dit il. "J'allais d'un Hollandais à Chardin, d'un Italien à Poussin

 La raie par Chardin

Il travaille de longues années à cette copie de la raie où apparaît l'influence déterminante de Cézanne : construction fortement résumée, opposition calculée des couleurs chaudes et froides - ici rouge corail et bleu-vert turquoise - savoureuse plénitude de la matière picturale


Picasso recherche souvent la complicité d'Ingres dans ses tentatives née-classiques tout au long de sa carrière

La Grande Odalisque par Ingres

Mais dès l'été 1907 il désarcule et réorganise "la grande odalisque" dans le processus qui le conduit vers les grands nus fondateurs du cubisme, juste après "les demoiselles d'Avignon"





6 commentaires:

  1. très intéressant cette mise en lumière des oeuvres et de leurs copies!
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Eimelle rien de tel que copier pour voir ce qu'il y a derrière

      Supprimer
  2. S'agit-il du jeu des 7 erreurs concernant les 2 premières photos ?
    Bien sûr, je plaisante.
    En peinture, c'est comme en cuisine : l'art de "destructurer" une oeuvre ou un plat est très "tendance" !

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeee

    Cela dit, c'est tellement bien fait que je leur tire mon chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chritine, moi je dirais jeu des 7 découvertes

      Supprimer
  3. Maintenant que j'ai ta nouvelle adresse, je saurai comment m'y rendre. Nos profs des Beaux Arts nous formaient à cet exercice, oh combien formateur de la comparaison. J'avoue qu'au départ cela paraissait rébarbatif à nos jeunes esprits.Plus tard, nous avons compris ce dont ils parlaient. Question de maturité.
    Salut artistique et fraternel,

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Roger pour moi qui suis novice en art n'ayant jamais eu de pros c'est de la découverte pure. En découvrant les grands peintres si je savais qu'ils povaient s'infliencer je ne pensais pas qu'ils allaient se copier, enfin se copier c'est un bien grand mot car comme pour le jazz on part d'un thème et après........

      Supprimer